Les Vins

Chaque bouteille de nos vins, de Côte de Nuits et de Côte de Beaune, exprime toute la noblesse de son terroir. C’est le fruit d’un travail méticuleux au vignoble et d’un vrai savoir-faire à la cave de vinification et d’élevage. Un travail mesuré, adapté à chaque parcelle, pour en extraire le meilleur.

En Clémongeot

Cuvée Prieur Louis Berrier

Les Croisettes

Les Grandes Vignes

La Plantelle

Les Longeroies

Les Millésimes

Millésimes 2
Millésimes précédents

Un millésime solaire et généreux

1 – Données Météorologiques et déroulement du cycle végétatif

Après un millésime 2021 frais et humide, 2022 nous ramène au contexte désormais incontournable du réchauffement climatique et de ses contraintes auxquelles nous nous adaptons progressivement.

Le printemps a de nouveau été très précoce, entraînant un débourrement prématuré en mars et nous mettant à la merci des vagues de froid de printemps dangereuses pour nos bourgeons. La récurrence de ce phénomène nous a obligés à nous adapter en taillant la vigne différemment. Nous gardons par exemple une seconde baguette fructifère dans les zones très gélives. Nous divisons aussi la taille en deux étapes, permettant de retarder de plusieurs jours le débourrement.

L’été a de nouveau amené des séquences de canicule avec ses risques d’échaudage (brûlure des raisins). Dans notre vignoble très dense, les raisins sont peu protégés du soleil par le feuillage qui n’est souvent constitué que d’une seule strate de feuilles, à la base des sarments. Aussi depuis quelques années, nous rehaussons et élargissons nos rognages afin d’augmenter la taille de la canopée qui devient ainsi plus protectrice des assauts du soleil. D’autre part, nous constatons l’impact bénéfique des apports de compost organique effectués depuis maintenant 7 ans. Les sols conservent mieux l’humidité et la vigne gagne en vigueur et donc en feuillage protecteur.

Mais cette nouvelle donne climatique a aussi du bon ! 2022 a été un millésime facile à maîtriser en termes de maladies cryptogamiques, ce qui nous a permis de mener sans encombre notre premier millésime certifié BIO. Et même si de nombreux orages ont éclaté en juin, avec une pluviométrie mensuelle de plus de 200 mm dans de nombreux secteurs de la Côte de Nuits, quelques traitements ont suffi à maîtriser les maladies. Un temps sec et chaud s’est ensuite installé pour le reste de l’été, nous permettant début juillet de ranger les pulvérisateurs au garage.

Les pluies de juin ont joué un rôle déterminant dans le déroulé de ce millésime. Elles ont en effet apporté une réserve hydrique cruciale au vignoble qui a ainsi très bien résisté aux canicules de juillet et août. Aussi contrairement aux millésimes solaires précédents (2018, 2019 et 2020), quasiment toutes les parcelles sont restées indemnes de symptômes de sécheresse.  La maturation des raisins s’est déroulée de manière idéale, sans blocage de maturité.

 

 

 

 

2 – Vendanges, Vinification et Élevage

Les raisins vendangés en 2022 ont pour la plupart présenté des baies bien gonflées, avec quasiment aucun flétrissement. Les conditions sèches d’août ont empêché le développement de botrytis ce qui nous a permis de vendanger chaque parcelle au moment idéal.

Les vendanges ont débuté en Côte de Beaune avec notre parcelle de Puligny-Montrachet le 2 septembre et se sont enchaînées pendant 13 jours consécutifs.

L’enjeu était de conserver au maximum la fraîcheur de nos raisins et d’éviter d’atteindre la surmaturité. Il nous a fallu pour cela recruter encore plus de main d’œuvre qu’à l’habitude pour arriver au nombre de 120 vendangeurs ! En cave le tri était simple, l’absence de raisins abîmés nous permettant d’intensifier nos pratiques de vinification sans soufre et en grappes entières.

L’extraction des matières s’est déroulée dans des conditions idéales, avec des équilibres alcooliques finalement modérés (rarement au-dessus de 14%) et l’arrivée progressive de beaux tanins fins sans excès de puissance à la faveur de légers pigeages et remontages. Après une vingtaine de jours de cuvaison, les décuvages se sont enchaînés pour laisser les vins décanter deux à trois semaines avant entonnage. Ces derniers ont débuté courant octobre, avec des fermentations malolactiques souvent très rapides.

 

 

 

3 – Dégustation

Après quelques mois d’élevage, nous sommes d’ores et déjà sous le charme d’un millésime 2022 qui révèle des vins d’un grand classicisme bourguignon. Chaque climat est déjà très identifiable dans sa typicité et tous présentent une très belle buvabilité avec des nez brillants de fraîcheur et de fruit.

Ce millésime pourra sans aucun doute être apprécié dès son plus jeune âge, mais ravira à coup sûr vos papilles après 5 à 10 ans de vieillissement en cave.

 

 

Je souhaite recevoir les propositions de vins du Château de Marsannay

Inscription à la Newsletter

Je souhaite un bon cadeau pour la visite "PRIVATIVE"

Pour visiter ce site, vous devez avoir l’âge légal pour consommer de l’alcool dans votre pays de résidence. En cliquant sur « J’ai l’âge légal », vous acceptez les termes et conditions d’utilisation de ce site.

Je souhaite un bon cadeau pour la visite "CLIMATS DE BOURGOGNE"

Je réserve ma visite "CLIMATS DE BOURGOGNE"

Je réserve ma visite "PRIVATIVE"

Passez la souris sur la carte pour zoomer